Groupe Sympetrum

Accueil > Données et Atlas > Atlas des Libellules de Savoie

Atlas des Libellules de Savoie

Une cartographie en cours...

mardi 11 juillet 2017, par Cyrille Deliry

L’idée d’Atlas des Libellules de Savoie ne date pas d’aujourd’hui : ce projet a été lancé en 1987 et aboutira en 1997 d’un Atlas local et en 2008 d’un Atlas régional incluant ce département. Néanmoins c’est au cours des Rencontres Naturalistes de Savoie à Chambéry le 30 novembre 2013 qu’est lancé le projet d’un Atlas spécifique au département. Ceci est repris dans le Plan Départemental d’Action en faveur des Odonates de 2014.
Les prospections sont en cours et cette synthèse cartographique ainsi que ses commentaires serviront à les orienter.

Zygoptères

Calopteryx haemorrhoidalis
NA 2013 Savoie

Espèce méridionale, en expansion en Isère et dans l’Ain, au porte de la Savoie, l’espèce n’a été découverte dans le département que récemment et concerne un unique individu erratique dans l’Avant Pays.

Calopteryx splendens

Espèce liée aux cours d’eau, elle est présente selon quatre principales populations en Savoie : [1] la plus importante se trouve sur le Rhône et déborde dans l’Avant Pays, [2] la seconde présente sur le Haut Grésivaudan est localement nombreuse, des individus remontant en Vanoise par les grandes Vallées, [3] la troisième est localisée dans le Bassin Chambérien et ne semblent pas en contact avec les autres populations, [4] enfin la quatrième est dans l’Albanais et est continue avec les populations du Moyen Fier et du Lac d’Annecy en Haute-Savoie.

Calopteryx virgo

Cette Libellule se trouve plus en amont que la précédente sur les cours d’eau, atteignant volontiers les zones de sources. Si elle est limitée en altitude, elle pénètre bien dans la Basse Maurienne, les populations sont relativement continues dans l’ouest de la Savoie. Notons qu’elle est relativement rare sur le Rhône à la différence de Calopteryx splendens.

[Calopteryx xanthostoma]
Cette Libellule méridionale des cours d’eau s’observe parfois en erratisme. Nous avons une donnée des Bauges très isolée de la Vallée du Rhône qui guide les quelques individus vagabonds qui est mal authentifiée. On ne peut ajouter cette espèce à la liste des Odonates savoyards.

Chalcolestes viridis

C’est une espèce qui vit près des eaux lentes ou stagnantes bordées d’arbres aux écorces tendres dans lesquels elle effectue sa ponte caractéristique. Elle s’observe plutôt en plaine mais pénètre bien dans les Vallées de la Vanoise. Elle est densément représentée dans la Vallée du Rhône et autour du Lac du Bourget, de même que dans le Haut Grésivaudan.

Lestes barbarus
DD 2013 Savoie proposée NA 2017 Savoie (à valider)

Cette Libellule aux affinités méridionale se déplace volontiers. Ainsi elle est indiquée - une fois - en Savoie au Lac Ste Hélène. Cette mention est en continuité avec d’autres cas d’erratisme selon l’axe du Grésivaudan isérois.

Lestes dryas
EN 2013 Savoie proposée VU 2017 Savoie (à valider)

Sous nos latitudes cette Libellules est inféodée aux sites de moyenne altitude. Elle affectionne notamment les eaux acides des tourbières. Elle est connue de manière éparse et en faibles populations dans les principaux massifs de la Savoie. Elle manque en Chartreuse et dans les Bauges. On notera la présence de stations abyssales dans l’Albanais à la limite avec la Haute-Savoie. Cette espèce sera l’objet de recherches toutes particulières.

Lestes sponsa
DD 2013 Savoie proposée EN 2017 Savoie (à valider)

Alors qu’elle est régulièrement plus fréquente que Lestes dryas en France, cette Libellule est particulièrement rare en Savoie. On notera sa présence dans les Bauges, ainsi qu’en situation relativement abyssale dans l’Albanais.

Lestes virens
DD 2013 Savoie proposée NA 2017 Savoie (à valider)

Il s’agit généralement d’une espèce de basse altitude qui outre quelques mentions dans les départements limitrophes, n’est indiquée que d’une seule localité en Savoie vers le Lac du Bourget. C’est une Libellule très rare dans le département.

Sympecma fusca

Cette Libellule célèbre pour ses capacités d’hivernage n’est généralement présente qu’à basse altitude sur quelques eaux stagnantes. Elle ne pénètre pas la Tarentaise, mais est bien connue en Basse Maurienne. Une donnée vers l’Oisans reste à examiner.

Platycnemis pennipes

Connue à basse altitude où elle est abondante sur les eaux stagnantes ou lentes (Vallée du Rhône, Avant Pays, Grésivaudan...), elle atteint des cotes remarquables en Maurienne vers Bessans (1700 m environ). A l’inverse elle semble peu présente en Tarentaise.

Ceriagrion tenellum

A la différence du département voisin de la Haute-Savoie, cette espèce est assez fréquente en plaine et vallée dans l’ouest de la Savoie. Notons qu’elle pénètre localement en Basse Maurienne.

Coenagrion hastulatum
EN 2013 Savoie

C’est une espèce des tourbières acides de moyenne altitude avec des eaux libres. Elle est présente dans les massifs selon un gradiant de raréfaction d’ouest en est. Des indications vers le Lac du Bourget en altitude dans la chaîne du Chat sont remarquables car relativement abyssales et isolées.

Coenagrion mercuriale
NT 2013 Savoie proposée VU 2017 Savoie (à valider)

Cet Agrion protégé est bien célèbre. Il affectionne les zones de sources, ainsi que les petits cours d’eau ou quelques fossés généralement à basse altitude. En Savoie c’est une espèce relativement rare présente dans les secteurs de plaine alluviale. Elle est connue en altitude au Lac Noir et est présente de manière éparse en Basse Maurienne. Dans le département les populations semblent bien fragmentées et fragiles. Il semble en déclin en Savoie.

Coenagrion puella

L’Agrion jouvencelle est bien représentée en Savoie, certes en moins grand nombre en altitude, mais elle pénètre profondément en Maurienne voire en Tarentaise, ainsi que dans le coeur de la Vanoise. C’est une Libellule commune.

Coenagrion pulchellum
EN 2013 Savoie proposée CR 2017 Savoie (à valider)

C’est une espèce relativement rare en Savoie, présente de manière disséminée dans l’ouest du département. C’est de ce côté que se trouvent les importantes populations du Bas Bugey dans l’Ain. En net déclin dans la région y compris dans le Bas Bugey, les mentions en Savoie sont précieuses.

Coenagrion scitulum
NA 2013 Savoie proposée DD 2017 Savoie (à valider)

Outre une mention vers Les Marches dans les années 1980, toutes les indications sont tout à fait récentes. Elles entre dans un contexte d’expansion de l’espèce en France et en Europe. Il conviendra de déterminer l’existence de véritables populations installées sur le département.

 Enallagma cyathigerum

C’est une espèce relativement ubiquiste des eaux stagnantes jusqu’à forte altitude (plus de 2500 m en Vanoise) ou des eaux lentes de plaine. Elle est tout à fait commune en Savoie.

 Erythromma lindenii

Le fait notable est qu’elle est excessivement commune sur le Lac du Bourget. Elle est remplacée par exemple sur le Lac d’Annecy par Enallagma cyathigerum. Elle est en plaine et en Vanoise il conviendra d’analyser la situation car des cotes records semblent atteintes localement.

Erythromma najas
VU 2013 Savoie

C’est un Agrion relativement rare en Savoie qui s’observe dans quelques plaines, à l’étang de Crosagny et même au Lac de Lathuile dans les Bauges. Elle affectionne les zones de nénuphars.

Erythromma viridulum

C’est dans les plaines qu’on trouvera cette espèce. Elle reste relativement rare en Savoie mais est en expansion en France et en Europe. Si elle est connue en Basse Tarentaise, elle semble encore manquer en Basse Maurienne : à rechercher...

Ischnura elegans

Espèce très commune en plaine où elle tends à être ubiquiste. Notons que nous avons trouvé quelques sites dans le Grésivaudan où elle était absente alors que Ceriagrion tenellum était nombreux. Elle monte volontiers en altitude et pénètre loin dans les Vallées de la Vanoise.

Ischnura pumilio
NT 2013 Savoie

Espèce discrète présente sur des milieux pionniers - alors instable - ou sur certaines tourbières ou zones de sources. Elle est relativement rare dans le département et inféodée aux basses altitudes le plus souvent. On notera un complexe populationnel intéressant vers Termignon.

Nehalennia speciosa
RE 2013 Savoie
Espèce disparue du département connue du secteur de Chambéry au XIXe siècle. On la cru éteinte en France, mais une petite population pérenne a été découverte dans le département du Jura récemment. Les recherches se feront en juin et seront dûment documentées en cas de redécouverte.

Pyrrhosoma nymphula

Espèce répandue en Savoie, y compris à moyenne altitude. Elle reste toutefois dispersée et en assez faibles populations le plus souvent.

Anisoptères

Aeshna affinis

C’est une Aeschne aux affinités méridionales, se déplaçant volontiers en migration. Elle affectionne les milieux temporaires où il faut rechercher des populations. Nombre de données savoyardes ne semble concerner que des cas d’erratisme. Le nord du Lac du Bourget est assez souvent fréquentée par cette Libellule.

Aeshna cyanea

C’est une espèce commune de plaine, souvent en déplacement près de ses gîtes de reproduction qui sont souvent des mares boisées ou des lônes mortes. Elle semble particulièrement répandue autour du Lac du Bourget et bien plus éparse ailleurs en plaine. On notera sa belle réprésentation dans la Vallée de la Tarentaise. Cette Libellules monte volontiers sur quelques sites d’altitude où elle côtoie Aeshna juncea.

Aeshna grandis
VU 2013 Savoie

La Grande Aeschne est relativement rare en Savoie. Elle s’observe surtout en piémont dans l’ouest du département mais des mentions isolées se trouvent jusqu’au coeur de la Vanoise.

Aeshna juncea

L’Aeschne des joncs est inféodée à tous les milieux stagnants de montagne jusqu’à près de 2500 m d’altitude. Elle est tout à fait commune en Savoie. Une indication de l’Avant Pays savoyard doit concerner un individu erratique. En effet l’espèce peut parfois descendre en plaine en automne autours des premiers frimas dans les massifs.

Aeshna mixta

Libellule bien représentée autour du Lac du Bourget et dans le Grésivaudan. Elle remonte la Basse Maurienne et est citée ponctuellement au coeur de la Vanoise. C’est une espèce aux affinités méridionales qui se déplace volontiers. Aussi nombre d’observation peut concerner des individus erratiques. Il convient de prouver sa reproduction par la recherche d’exuvie à l’instar de ce qui est préconisé sur l’ensemble de la région. En effet ses populations sont souvent méconnues.

Anaciaeschna isoceles  [1]
syn. Aeshna isoceles
NT 2013 Savoie proposée LC 2017 Savoie (à valider)

C’est une espèce relativement rare, présente dans l’ouest de la Savoie. On la voit dans le Grésivaudan, mais peu en amont, débordant par points en Basse Maurienne. Elle semble localement commune près de l’Ain où sont connue d’importantes populations dans le Bas Bugey.

Anax imperator

Tout à fait commun à basse altitude cet Anax remonte volontiers Maurienne, voire Tarentaise. Il reste toutefois dans les vallées sur les milieux stagnants en eau.

Anax parthenope

D’affinités méridionale l’Anax napolitain est en expansion en Savoie. Il occupe les sites les plus chauds des plaines et vallées du département. Les populations sont localement abondantes par exemple dans le Haut Grésivaudan.

Boyeria irene
DD 2013 Savoie

L’Aeschne paisible est une espèce inféodée aux cours d’eau mais aussi connue sur les grands lacs. Ainsi deux mentions seulement en Savoie concernent le Lac d’Aiguebelette et le Lac du Bourget. On trouve dans le département voisin de l’Ain quelques belles populations, aussi il convient de rechercher en particulier les exuvies bien caractéristiques sur les cours d’eau de plaine du département.

Brachytron pratense
NT 2013 Savoie proposée LC 2017 Savoie (à valider)

L’Aeschne printanière porte bien son nom. Elle est indiquée en plaine en Savoie, mais semble rare dans l’Avant Pays. Elle présente de belles populations reproductrices dans la Basse Maurienne.

Hemianax ephippiger
NA 2013 Savoie

C’est une Libellule fortement migratrice, en provenance d’Afrique au printemps et méditerranéenne en été et automne. Les mentions en Savoie sont en augmentation, mais elle reste une espèce exceptionnelle. Elle ne se reproduit pas chez nous.

Gomphus pulchellus
VU 2013 Savoie
A CARTOGRAPHIER ET COMMENTER...

Gomphus simillimus

Il y a quelques années cette espèce n’était observée que dans les secteurs les plus méridionaux de la région Rhône-Alpes. Depuis peu les mentions se sont multipliées dans la région lyonnaise et sur le Haut Rhône. Pour la Savoie il est prématuré de parler de populations dans la mesure où sa reproduction n’est pas encore prouvée. Néanmoins les données tendent à se multiplier. C’est une acquisition récente pour le département.

Gomphus vulgatissimus
VU 2013 Savoie proposée NT 2017 Savoie (à valider)

C’est une espèce rare en Savoie qui à l’instar de la Suisse et pour partie de la Haute-Savoie présente des populations lacustres. Généralement sur les cours d’eau on la retrouve sur le Rhône, ainsi que localement dans l’Avant Pays et dans le Haut Grésivaudan, débordant en Basse Maurienne. Le Gomphe vulgaire porte mal son nom est est discret, difficile d’observation.

Onychogomphus forcipatus
Proposée NT 2017 Savoie (à valider)

Tout à fait rare en Savoie, on rencontre cette Libellule tant en situation lacustre comme au Lac du Bourget que sur les eaux courantes comme dans le Grésivaudan ou sur le Rhône. C’est une espèce de plaine.

Cordulesgaster bidentata
VU 2013 Savoie

A l’instar d’une bonne part de la région, le Cordulégastre bidenté est épars sur l’ensemble de la Savoie. On le cherchera volontiers sur les sources tuffeuses ou sur les petits cours d’eau chargés en calcaire. L’espèce semble dans notre département bien présente en milieu plus acide et il convient outre d’y déterminer sa reproduction d’étudier ses gîtes larvaires dans de tels habitats. Ceci est méconnu.

 Cordulegaster boltonii

Ce Cordulégastre est paradoxalement moins répandu que le précédent, réputé rare, dans le département. Il manque notamment dans l’est. Il est toutefois tout à fait bien représenté dans l’ouest et en particulier à basse altitude. C’est une espèce des cours d’eau souvent ombragés.

Cordulia aenea
NT 2013 Savoie proposée LC 2017 Savoie (à valider)

Assez bien représentée en plaine, l’espèce peut atteindre des sommets en altitude dans le département. Ainsi l’absence de mentions dans l’est de la Savoie nous semble plus relever d’une lacune de prospection que d’un réel manque de stations.

Oxygastra curtisii
VU 2013 Savoie proposée NT 2017 Savoie (à valider)

La Cordulie à corps fin montre une très remarquable population sur le Lac du Bourget. Il s’agit de toute évidence d’une des plus nombreuse du centre de l’Europe. Nous l’avons découverte récemment sur le Lac d’Aiguebelette ; une population pérenne existe au Lac St André. Par contre il n’y a pas eu de mention depuis 1989 au Lac Ste Hélène. Quant au point sur Pontchara (Isère), il devra être supprimé, c’est une prospection négative.

Somatochlora alpestris
VU 2013 Savoie proposée NT 2017 Savoie (à valider)

C’est une espèce de montagne et en particulier des tourbières acides que l’on rencontre aussi volontiers sur les lacs d’altitude. De manière remarquable elle manque dans les Préalpes en général (Chartreuse, Bauges), mais est bien répartie dans les massifs internes. On notera une exception en Haute-Savoie avec les Aravis et le Chablais. Elle reste encore malc connue en Savoie et son étude mérite d’être approfondie.

Somatochlora arctica
VU 2013 Savoie proposée NT 2017 Savoie (à valider)

Si la précédente manque dans les Préalpes, ce n’est pas le cas de celle-ci qui est d’ailleurs bien connue à l’ouest de la Savoie jusque dans l’Ain et le Massif Central où alpestris manque. Par contre elle n’est pas connue dans l’est Alpes savoyarde. De cet artéfact nous déduisons qu’elle pourrait manquer dans cette partie du département. On la trouve en montagne, mais aussi à relativement basse altitude, notamment en Haute-Savoie. C’est une Libellule qu’il convient de mieux étudier.

Somatochlora flavomaculata

Si l’espèce est localisée dans l’ouest de la Savoie, elle pénètre dans la Vallée des Huiles et est présente de manière remarquable dans les marais du nord du Lac du Bourget en continuité avec les populations très importantes du Marais de Lavours dans l’Ain. La densité des mentions dans l’Albanais tant en Savoie qu’en Haute-Savoie nous semble aussi tout à fait intéressante. On trouve cette Libellule sur les marécages souvent pauvre en eau et atterris.

Somatochlora metallica
Proposée DD 2017 Savoie (à valider)

De manière étrange cette espèce manquait dans le département. Elle vient d’être découverte dans l’Albanais. En effet elle est connue dans tous les départements limitrophes, généralement en altitude, mais aussi sur des cours d’eau plus bas dans le département de l’Ain. A rechercher dans nos montagnes.

Crocothemis erythraea

En nette expansion dans le département, la Libellule écarlate est désormais répandue sur nos sites de plaine. Elle tends désormais à coloniser la Maurienne la Tarentaise et les jalons de cette progression sont à étudier en étant tout particulièrement attentif aux capacités de reproduction de cette espèce sur ces secteurs.

Leucorrhinia albifrons
DD 2013 Savoie proposée CR 2017 Savoie (à valider)

De découverte récente cette Libellule était au porte de la Savoie dans le secteur de Culoz dans l’Ain, découverte somme toute récente aussi. Ce n’est pas néanmoins prés de ces sites qu’elle vient d’être découverte, mais plutôt dans le milieu de la Vanoise. On y découvrira une petite population pérenne depuis quelques années mais dont le gîte larvaire n’a pas encore été découvert.

[Leucorrhinia caudalis]
La Leucorrhine à large queue est aux portes de la Savoie en particulier selon des stations pérennes vers Culoz dans l’Ain. On recherchera tout d’abord sur le département la possibilité d’individus erratiques qu’il conviendra de valider avec quelques bons clichés photographiques.

Leucorrhinia dubia
NT 2013 Savoie
A CARTOGRAPHIER ET COMMENTER...

Leucorrhinia pectoralis
NA 2013 Savoie

Une observation au nord du Lac du Bourget, concerne un individu erratique. Il en est de même pour les mentions voisines dans l’Ain. Elle reste donc tout à fait exceptionnelle en Savoie.

Libellula depressa
syn. : Platetrum depressa

C’est une espèce plutôt commune vivant en général en plaine, mais ne craignant pas les sites d’altitude. Elle est éparse à répandue sur l’ensemble de la Savoie.

Libellula fulva
syn. : Eurothemis fulva

En expansion cette espèce à affinités méridionale est bien présente au nord du Lac du Bourget à proximité des populations du Marais de Lavours dans l’Ain qui ont explosé au cours des dernières décennies. On notera la présence d’une jolie densité de mentions en Basse Maurienne, ainsi que quelques belles altitudes en Tarentaise ou Vanoise.

Libellula quadrimaculata

Bien répartie et commune en Savoie on notera la présence de fort belles populations dans le nord du Massif de Belledonne. Elle est en Maurienne et en Tarentaise jusqu’en altitude, mais se rencontre aussi volontiers au niveau du Rhône.

Orthetrum albistylum
VU 2013 Savoie proposée LC 2017 Savoie (à valider)

C’est une espèce probablement en expansion et des analyses fines devront être faites à ce sujet. Elle est tout à fait bien représentée dans le secteur du Lac du Bourget, mais aussi présente ailleurs à basse altitude dans l’ouest du département.

Orthetrum brunneum

Autrefois réputé rare, l’Orthétrum des sources est désormais bien représenté en Savoie, en particulier dans l’ouest du département. De belles densités de populations concernent en particulier le Lac du Bourget. Quelques points d’altitude sont à souligner en Vanoise.

Orthetrum coerulescens

A l’instar de l’espèce précédente, cette Libellule est en expansion en Savoie. Elle y était beaucoup moins commune il y a 30 ans. Elle est désormais disséminée sur l’ensemble du département et y atteint de belles altitudes dans les Vallées de la Maurienne ou de la Tarentaise, ainsi qu’en Vanoise.

Sympetrum danae
EN 2013 Savoie proposée VU 2017 Savoie (à valider)

Espèce généralement montagnarde sous nos latitudes, elle est présente dans les Massifs internes de la Savoie sur d’assez nombreuses stations. On ne connaît pas ni dans les Bauges, ni en Chartreuse. Sur ce dernier massif, l’espèce est connue côté Isère. Elle affectionne les tourbières et lacs d’altitude, ainsi que quelques lônes en amont des grands cours d’eau.

Sympetrum depressiusculum
EN 2013 Savoie proposée CR 2017 Savoie (à valider)

On ne sait rien de la pérénité des stations de Basse Maurienne. Les mentions y sont anciennes et méritent d’être actualisées. L’espèce a par ailleurs été indiquée en erratisme en particulier vers le Lac du Bourget, vraisemblablement depuis ses stations du secteur de Culoz dans l’Ain : à rechercher en Chautagne.

Sympetrum flaveolum
VU 2013 Savoie

C’est une espèce relativement rare dont la dimension des populations qui semble faible mérite d’être étudiée. Dans la région on trouve ce Sympétrum plutôt en altitude et il en est de même en Savoie. On notera néanmoins des mentions répétées dans l’Albanais : à suivre.

Sympetrum fonscolombii

La phénologie de ce Sympétrum est complexe. Outre le fait qu’il est en expansion, son installation reste précaire. Ce sont au printemps des individus d’origine méridionale qui parviennent en Savoie. Alors ils se reproduisent et peuvent générer au cours de l’été une nouvelle génération qui semble retourner dans les contrées méridionales. Migratrice, cette espèce s’observe volontiers au passage en altitude. Elle est ainsi représentée sur l’essentiel du département, mais les cas de reproduction hivernale ne sont pas avérés. En conséquence les stations sont instables, mais les plus chaudes voient leur lot d’individus chaque année.

Sympetrum meridionale
DD 2013 Savoie

Si l’espèce se reproduit au moins certaines années sur le Marais de Lavours dans l’Ain, ceci ne semble pas être le cas pour l’instant en Savoie. L’espèce y est rare et d’origine migratrice. Sa phénologie est à étudier en détail.

Sympetrum pedemontanum
DD 2013 Savoie proposée NA 2017 Savoie (à valider)

Cette espèce n’est pérenne ni en Savoie, ni à proximité en l’état actuel des connaissances. Elle n’a été contactée qu’une seule fois dans le département dans le Marais de Chautagne il y a quelques années.

Sympetrum sanguineum

C’est une espèce de plaine où elle semble tout à fait commune. En conséquence fréquente dans l’ouest de la Savoie, elle tends à manquer dans l’est. La surprise est l’observation de quelques mentions d’altitude dans la Vallée de la Tarentaise.

Sympetrum striolatum

A l’instar de l’espèce précédente c’est une Libellule de plaine, bien représentée dans l’ouest de la Savoie. Elle monte aussi de manière rémarquable en Tarentaise, ainsi qu’en Vanoise.

Sympetrum vulgatum
DD 2013 Savoie proposée EN 2017 Savoie (à valider)

En fort déclin en plaine, les mentions en Savoie ont toujours été limitées. On a toutefois découvert récemment une population reproductrice d’altitude en Vanoise. C’est en effet à moyenne altitude qu’il faut rechercher désormais de telles populations, l’espèce tendant à disparaître de ses stations de plaine.

Observateurs principaux
Bases Sympétrum + Faune Savoie
ADDE Michel - AMBROSINI Franck - AMOR Emmanuel - ANONYME - AROD François - ARRAMBOURG Catherine - AUCHERE Alexandre - AVRILLIER Jean-Noël - BAILLAT Claude - BAILLY Jerome - BAL Bernard - BARDAGI Thierry - BARDET Olivier - BENOIT Félix - BERTHOLIER Patrick - BESNARD Gilles - BIERTON Robin - BIGNON Laurent - BIRON Nicolas - BLANC Cyril - BLANCHEMAIN Joël - BLANCHIN Hervé - BLONDEL Françoise - BOEBION Christophe - BOGEY Didier - BONHOMME Marius - BONMARIAGE Pierre - BONNARD Corentin - BOUCHE Michel - BOUCHUT Catherine - BOUDOT Jean-Pierre - BOURON Manuel - BRAUD Yoan - BRUN Charles - BRUNET-DURAND Quentin - CANOVA Guillaume - CARRON Gilles - CHAMBRE Marc - CHARBONNEAU Adrien - CHARVET Didier - CHAVOUTIER Leica - CHEVALIER Françoise - CHEVREUX Fabrice - CHOMEL Bénédicte - CHOPARD Lucien - CIESLA Yvan - CLAUSSE Gabriel - COLLIAT Etienne - CORNUEL-WILLERMOZ Alexandre - COUSIN Richard - CULAT Alban - DABRY Julien - DALLA-COSTA Sandrine - DARINOT Fabrice - DECREMPS Michel - DEGRANGE Charles - DELAIRON Fabien - DELATTRE Jean-Christophe - DELCOURT Guillaume - DELIRY Cyrille - DEMASEURE Macha - DESCAVES Bruno - DESJACQUOT Claudie - DESSAIX - DOIX Thibault - DOLBEAU Xavier - DOMMANGET Jean-Louis - DOUCET Guillaume - DOUTAU Baptiste - DRILLAT Benjamin - DUBERNARD Marie-Christine - DUBOIS Pascal - DUMAS Daniel - DUPONT Pascal - Durlet Pierre - EPP NICOLINO Isabelle - EYNARD-MACHET Richard - FABRE Pierre-Henri - FATON Jean-Michel - FAUNE Nicolas - FIMA Frédéric - FOLLIET Patrick - FONTERS Rémi - FOXONET Hugo - FRANCOZ Philippe - FREYDIER-DUBREUIL Philippe - FUNKIEWIEZ Karine - GAILLETON A. - GARAUD Christiane - GARDIEN Stéphane - GARIN Christine - GIBARU Olivier - GINIBRE Marie - GIQUEL Quentin - GIULIANO Davide - GIUSTI Alexandre - GOSA Lucile - GOTTELAND Aude - GOTTI Christophe - GRAND Daniel - GRAVELAT Bruno - GROBEL Gilles - GRPLS - GUENESCHEAU Yvon - GUERIN Jean - GUIBERT Quentin - GUILLERME Nicolas - GUILLON Michaël - GURLIAT Pierre - HAAS Grégory - HABERER Séverine - HAHN Jérémie - HAM Michael - HAMON Jacques - HELITAS Nicolas - HENRIQUET Sylvain - HERRMANN Mylène - HUBLE Fabien - IBANEZ Damien - IMBERDIS Ludovic - JACQUEMOUD Alexandre - JACQUIER Cédric - JAUSSAUD Marc - JIGUET Frédéric - JORAND Yves - JORDAN Jean-Pierre - JORDANA Régis - JOUVEL Marie - JOUVIE Marc - JULIAND Pierre - KIESLER Annick - KRIEG-JACQUIER Régis - LACOSTE Arnaud - LALUQUE Olivier - LE BOUARD Fabrice - LEBOUC Hachem - LEMMET Sandrine - LPO Savoie - LUCAS W.J. - MARECHAL Benoit - MARIGO Pierre - MARTIN Nadine - MARTIN René - MARTINOT Arthur - MAUSSIN Marie - MERZAQ Ahmed - MICHON Anne - MIEGE Marie-Laure - MILLIET Simon - MILLIOZ Pierrick - MILLOT Albert - MIQUET André - MOLINIER Vincent - MOTTEAU Valentin - MOUCHENE Dominique - MOULIN Nicolas - MOULIS Violaine - MUGNIER Lucas - MUGUET Richard - MULA Didier - NAUDIN Pascale - NOUGAREDE Eric - PAMBOUR Bruno - PARDI Jean-Luc - PASCAL Bastien - PASTOORS Nino - PIETRENKO Nicolas - PISSAVIN Stéphane - PLUMECOCQ Benjamin - POBLET Tomas - POIZAT Julien - POULET Laetitia - PREVOST Olivier - PROST Sandrine - PROT Jean marie - PROT Jean-Marie - RABILLON Jean-Jacques - RACINE Antoine - RAPENNE Fabien - RATEL Sébastien - REY David - Ribatto Edouard - ROBERT Jean-Louis - ROBIN Dominique - ROCA FILELLA Georges - ROIGNANT Marie-Pierre - Roux Alexandre - ROUX Thomas - RUMIANOWSKI Odin - SAGOT Clotilde - SANGLIER Tanguy - SCHMIDT Yvan - SECONDI Dominique - SOL Michael - SONNERAT Bernard - STORCK Frantz - TAUPIN Clementine - TERNOIS Vincent - TISSERON Gaetan - TONNELIER Marie-Laure - TOURNIER Hubert - TRIDON Nathalie - TURREL Olivier - ULMER André - VALENTIN Jean - VALLET Philippe - VAN Anthony - VINCENT Stéphane - VINCENT-GUEDOU Bernard - VIVENSANG Théo - VOISIN Jean-François - WEIDMANN Jean-Christophe - ZANNONI Christian - ZECHNER Lisbeth

Références

Degrange C. & Seassau M.D. 1974 - Odonates Corduliidae de Savoie et du Dauphiné. - Trav. Lab. Hydrobiol. Piscic. Univ., Grenoble, 64-65 : 289-308.
Deliry C. 1987 - Bilan et perspectives des observations d’Odonates en Savoie et Haute-Savoie. - Sympetrum, 1 : 51-68.
Deliry C. 1988 - Les Libellules des départements savoyards (2ième liste). - Martinia, 9 : 57-60.
Deliry C. 1991 - Bilan et perspective des observations d’odonates dans le nord des Alpes françaises. Isère (38) (2ème synthèse), Savoie (73) & Haute Savoie (74) (3ème synthèse). - Sympetrum, 4/5 : 37-63.
Deliry C. 1993 - Etat d’avancement de l’atlas des Odonates du nord des Alpes française. - Martinia, 9 (4) : 87-90.
Deliry C. 1994 - Savoie. Directive Habitats. - Dossier Rouge du GRPLS n°9.
Deliry C. 1994 - Premier rapport sur les Libellules savoyardes et la préservation de l’environnement. Spécial Znieff. - Groupe Sympetrum.
Deliry C. 1997 - Atlas des Libellules de la région Rhône-Alpes, premier volet : les espèces rares et menacées des départements des Alpes du nord françaises, Isère, Savoie, Haute Savoie. - Groupe de Recherche et de Protection des Libellules Sympetrum, sine loco. Numéros spéciaux Sympetrum, 12, 13 et 14 : Non paginés.
Deliry C. (coord.) 2008 - Atlas illustré des Libellules de la région Rhône-Alpes. - Dir. du Groupe Sympetrum et Muséum d’Histoire Naturelle de Grenoble, éd. Parthénope, Mèze : 404 pp.
Deliry C. & le Groupe Sympetrum 2013 - Liste d’alerte des Odonates de Savoie. 2013. - PNAO (2011-2015). - Doc. GRPLS.
Deliry C. & Krieg-Jacquier R. 2014 - Projet d’Atlas des Libellules de Savoie. - Doc. Sympetrum.
Dessaix J. 1858 - La Savoie historique et pittoresque. - Tome II, Chambéry.


[1Ce nom est le nom officiel au niveau mondial donné par la World Odonata List.