Aeshna subarctica, observation dans le Beaufortain ?

De Groupe Sympetrum
Aller à : navigation, rechercher
Savoie.png
> Groupe Sympetrum > Rhône-Alpes > Savoie - Communiqués

Communiqués des 3 et 23 avril 2010 par Cyrille Deliry et al. (Listes Boyeria et Gomphus)


3 avril 2010

Je reviens sur – et ressert pour certains – une fort ancienne observation des années 1990 dans le Beaufortain, en Savoie… sur le terrain, j’ai dû recharger l’appareil avec la seule pellicule qui me restait, du Noir & Blanc, afin d’avoir quelques documents sur une femelle que je propose comme Aeshna subarctica perdue dans une population authentique juncea.

Les difficultés sont que c’est complètement en dehors de l’aire connu de distribution, les prospections menées récemment n’ont jamais permis de confirmer l’espèce, que lors des premiers examens par des collègues, l’identification a été déboutée et désorientée sur des fausses pistes.

J’ai utilisé outre les critères des pièces terminales de l’abdomen - caractéristiques -, d’autres éléments comme le dessous du « menton » ou des formes, régularité des taches, ainsi que les côtés du thorax. Usuellement je suis plus sûr de moi, néanmoins cette mention mérite l’avis partagé de plusieurs à mon sens. J’ai rassemblé les images dans un « communiqué » sur le site de Sympetrum. Peut-être que certains d’entre vous saurons confirmer ou définitivement réfuter cette proposition.

Merci d’avance pour votre aide éclairée.

Aessub.jpg

23 avril 2010

La série d’image ci-dessous concerne une femelle d’Aeshna juncea présentant certaines caractéristiques d’Aeshna subarctica. La clé de l’identification a été fournie sur la liste Gomphus (23 avril 2010) par Christine Devillers qui dit : "A mon avis c’est une femelle d’Aeshna juncea car sur la cinquième photo, on voit une tache claire à l’arrière de l’oeil."

M.Maingeot (in litt., 23 avril 2010) précise : "Pour moi ce n’est PAS subarctica, car la tache postocculaire est très nette (on la voit sur la photo que j’ai postée sur le forum dans mon album sur massotais : photo ci-dessous avec l’aimable autorisation de l’auteur) les paire de taches abdominales ne sont pas non plus de taille à peu près égales à l’avant des tergites et à l’arrière des tergites. De plus les côtés sont flanqués de deux bandes très nettes, il y a souvent des macules latérales qui les élargissent chez les subarctica." Il ajoute à son message, une des photographies soulignant les points à regarder.

Epilogue : Il y a en effet un certain désordre dans la forme et la taille des taches chez les femelles de subarctica qui semblent sur les images disponibles sur le web avoir des taches de taille similaire à l’avant et l’arrière de chaque segment et relativement mal fermées, par contre rien de bien clair au niveau des côtés du thorax - C.Deliry (com.).

Aesjunmaigeot.jpg
Aesjunbeau.jpg