Coenagrion ornatum

De Groupe Sympetrum
Aller à : navigation, rechercher

> Groupe Sympetrum > Données et Atlas > Atlas des Libellules Rhône-Alpes (2017)

Coenagrion ornatum (Selys, 1850)

Agrion orné - Coenagrionidae

Ruisseaux
NT 2009 Biosphère - NT 2009 Méditerranée - Directive européenne Habitats - NT 2010 Europe (VU 1988) - CR 2009 France (Non confirmée récemment 1987) [Redécouverte]
EN 2017 Auvergne - CR 2014 Rhône-Alpes (DD 1997)
A préserver (2000)
Liste d'Alerte 2013 départements : 01 : RE - 42 : CR - 69 : DD

Plan Régional d'Action Odonates du 25 juin 2015 [ Plan d'Action (transition) ] - Plan National d'Action Odonates n°2 (2020)
Liste Verte : Associée aux Ruisseaux

Coeornat.jpg

Élément faunistique centro-européo-touranien, cette espèce est présente en Europe centrale et du sud-est de l’Europe au Turkménistan en passant par la région aralo-caspienne. Elle est aussi présente en Anatolie. En France cette espèce est en limite de répartition avec des populations isolées et limitées à quelques départements du centre-est. La limite altitudinale est de 600 m.

Des indications du XIXe siècle sont imprécises voire incertaines. La première donnée circonstanciée date du 14 juin 1972 à Brégnier-Cordon (Ain), observateur C.Degrange (station disparue en jaune sur la carte.
C’est une Libellule rare dans la région, en limite de répartition. Les populations bourguignonnes, notamment de Saône-et-Loire, débordent dans le nord des départements de la Loire et du Rhône. Cette espèce semble aimer les petits cours d’eau ensoleillés et riches en végétation, en plein champs.

Auvergne - Ne se trouve que dans l'Allier notamment sur une localité redécouverte en 2005, 25 ans après sa première mention. Quelques localités voisines, moins de 10, sont connues.

Auvergne-Rhône-Alpes - C'est une Libellule des ruisseaux ensoleillés de plaine, généralement associée à Coenagrion mercuriale. Cette première semble néanmoins plus exigeante que sa consoeur. Si la majorité de stations françaises se situent en Bourgogne et en particulier en Saône-et-Loire, on note quelques populations dans le nord-est de l'Allier, le nord de la Loire et du département du Rhône. Alors qu'un intense travail de recherche a été réalisé dans l'Allier, seules quelques stations ont été découvertes et une seule a été récemment confirmée pérenne. Un nombre intéressant de stations concernent le nord de Rhône-Alpes dans la Loire et le Rhône. L'espèce a été présentée aux Rencontres Odonatologiques de 2017.
Il s'agit de préserver les sites majeurs et une information des exploitants agricoles mérite d'être menée. Les recherches doivent se poursuivre dans l'Allier et dans le département de la Loire en particulier, notamment au sud de l'aire actuellement connue.

Coeornaura.jpg

Coeornprao.jpg

Coeorn.jpg
© Yoann Boeglin


Deliry C., Pont B., Faton J.M., Ladet A., Oertli B. 2013 - Le Rhône, du glacier de la Furka au delta de la Camargue. Les Odonates d’un grand fleuve européen. - Sympetrum, 17 : 33-80.
Ruffoni A. & al. 2018 - Etat des lieux sur la répartition actuelle de Coenagrion ornatum en France. - Bourgogne-Franche-Comté Nature, 28.


> World Odonata Web (Coenagrion ornatum)
> Wikipedia (Coenagrion ornatum) - [Edition anglaise ]