La Cordulie à corps fin sur le Suran

De Groupe Sympetrum
Aller à : navigation, rechercher
Ain.png
> Portail... Sympetrum > Groupe Sympetrum > Rhône-Alpes > Ain - Communiqués

Communiqué du 17 août 2012 par Régis Krieg-Jacquier
> Suran, rivière vivante, La Cordulie à corps fin


Oxycursuran.jpg
© R.Krieg-Jacquier

Les prospections pour Oxygastra curtisii ont commencé sur le Suran par Régis Krieg-Jacquier aidé des membres de la Société des Naturalistes et Archéologues de l’Ain le week-end des 18 et 19 juin 2011… Mais c’était dans le département du Jura à l’occasion des Journées nationales des Moulins… Invités par le propriétaire du moulin du Pont Neuf à Villechantria (Jura), Pierre Baccot, odonatologue lui aussi, une rapide prospection sur les environs immédiats du moulin, à l’amont comme à l’aval, ont permis d’observer 23 exuvies d’Oxygastra curtisii. Ce secteur du Suran est à moins de 6 km en amont de la zone la plus septentrionale où l’espèce avait été observée l’été 2010 sur la commune de Montfleur, première localité au nord de la limite avec le département de l’Ain. Les zones où l’espèce a été observée sont les mêmes que plus au sud sur le Suran, des troncs penchés sur l’eau dans des secteurs de retenue de moulin ou dans les mouilles de concavité. D’autres prospections auront lieu cet été sur ce secteur amont du Suran, hors région Rhône-Alpes certes, mais dont les populations sont en continuités avec celles de l’Ain. La première exuvie de Boyeria irene sur le Suran a été récoltée dans la foulée…

Oxycurla.jpg
Larve de Cordulie à corps fin avant l’émergence © R.Krieg-Jacquier

État des lieux mi-août 2011
Oxycurem.jpg
La Cordulie à corps fin, fin d’émergence © R.Krieg-Jacquier

Au 19 août 2011, nous sommes en mesure de d’affirmer que Oxygastra curtisii est présent tout au long du cours du Suran de Simandre-sur-Suran (Ain) au sud, à Villechantria (Jura) au nord, soit une vingtaine de kilomètres à vol d’oiseau. Au sud, l’espèce n’a pas pu être localisée sur Villereversure où le Suran commence à s’assécher en été, ni à partir de Neuville-sur-Ain, en aval des résurgences. Au nord, l’espèce a été recherchée en vain au nord de la limite entre les communes de Villechantria et Saint-Julien (Jura).

Les raisons de la présence ou l’absence de l’espèce le long de cette rivière ne sont pas connues actuellement, mais feront l’objet de réflexions dans un prochain article à paraître dans Martinia. Il apparaît déjà que l'assèchement estival du Suran en aval de Simandre (01), la mauvaise qualité des eaux (eutrophes sinon dystrophiques à Loisia, Graye-et-Charnay et Gigny) et l’influence des rejets de la plus grosse station d’épuration de ce secteur de la vallée (Saint-Julien, capacité de 1500 équivalent habitants) seraient des facteurs limitatifs.

Oxycurenv.jpg
La Cordulie à corps fin prête pour le premier envol © R.Krieg-Jacquier

En revanche, les observations d’imagos comme les densités d’exuvies sont maximales en amont des seuils de moulins, le chenal lotique (au moins sur une partie de l’année) semblant convenir particulièrement bien à l’espèce. Il s’agit bien entendu d’un habitat d’origine anthropique, mais implanté maintenant depuis plusieurs siècles. Si l’espèce fréquente toutes les vasques suffisamment profondes (mouilles de concavité au sens de Malavoi & Souchon) et bordées d’arbres émettant un chevelu racinaire dense dans la rivière, sa présence dans les chenaux lentiques des moulins doit inciter à la prudence en ce qui concerne les projets d’arasement de seuils dans le cadre de restaurations de la continuité écologique : les impacts sur cette espèce protégée et ses effectifs particulièrement forts sur le Suran devront être anticipés. Une restauration écologique qui aboutirait à l’effondrement des populations d’une espèce protégée serait une aberration. L’absence d’Oxygastra curtisii après les résurgences à Neuville-sur-Ain n’est pas encore expliquée.

Dans le cortège des espèces, on notera la présence remarquable et continue de Gomphus vulgatissimus, Onychogomphus forcipatus et Boyeria irene.

Etat des lieux mi-août 2012
Les prospections de cet été n’ont pas permis de prolonger la zone d’habitat d’Oxygastra curtisii vers l’amont ou vers l’aval. par contre, l’espèce est bien présente sur les secteurs prospectés antérieurement (exuvies, mâles territoriaux).

Perspectives
Nous avons pris contact avec le Syndicat intercommunal d’aménagement et d’entretien du Suran (Ain) qui a rejoint son homologue jurassien pour ne former qu’une seule structure dorénavant pour confirmer la présence de l’espèce, ainsi qu’avec l’OPIE Franche-Comté par l’intermédiaire de Frédéric Morat. Le linéaire du Suran sur le département de l’Ain a été élu à la liste des milieux à préserver en priorité sous l’égide du CREN Ain en mai 2011.