Leucorrhinia pectoralis : Différence entre versions

De Groupe Sympetrum
Aller à : navigation, rechercher
m
m
 
Ligne 26 : Ligne 26 :
  
 
{{onv}}
 
{{onv}}
{{Aura}} - Se trouve dans les secteurs riches en étangs forestiers de plaine et diversifiés en végétation aquatique comme la Bresse, la Dombes, l'Isle Crémieu, le Massif de Bonnevaux. Elle est par ailleurs signalée ponctuellement en d'autres endroits de la région, y compris en erratisme en altitude. Malgré l'apparente importance du nombre de stations dans l'Ain, notamment en Dombes, le nombre de localités pérennes et dûment occupées est très faible. On y a constaté un déclin de l'espèce ces dernières années. Les populations de l'Ain sont l'objet d'études régulières depuis les années 1990. En outre quelques stations de la Loire sont l'objet d'inventaires dans les années 2010 ; il en est de même ponctuellement en Auvergne, ou, dans l'Isle Crémieu depuis 2005. Un étang a été acquis dans le Massif de Bonnevaux en Isère en 2014 afin de conserver une des stations de cette Libellule et en Auvergne un site est protégé depuis 2018. Les actions menées dans l'Ain et en Auvergne ont été présentées en 2017 aux Rencontres Odonatologiques.<br>
+
{{Aura}} - Se trouve dans les secteurs riches en étangs forestiers de plaine et diversifiés en végétation aquatique comme la Bresse, la Dombes, l'Isle Crémieu, le Massif de Bonnevaux. Elle est par ailleurs signalée ponctuellement en d'autres endroits de la région, y compris en erratisme en altitude. Malgré l'apparente importance du nombre de stations dans l'Ain, notamment en Dombes, le nombre de localités pérennes et occupées est très faible. On y a constaté un déclin de l'espèce ces dernières années. Les populations de l'Ain sont l'objet d'études régulières depuis les années 1990. En outre quelques stations de la Loire sont l'objet d'inventaires dans les années 2010 ; il en est de même ponctuellement en Auvergne, ou, dans l'Isle Crémieu depuis 2005. Un étang a été acquis dans le Massif de Bonnevaux en Isère en 2014 afin de conserver une des stations de cette Libellule et en Auvergne un site est protégé depuis 2018. Les actions menées dans l'Ain et en Auvergne ont été présentées en 2017 aux Rencontres Odonatologiques.<br>
Il s'agit d'améliorer la connaissance de l'espèce en particulier dans la Plaine du Forez et en Bourbonnais, de suivre l'ensemble des - rares - sites connus pour la reproduction de l'espèce. Le site de l'étang de l'Herse à Pizay dans l'Ain est identifié comme site pilote pour l'étude et la conservation de la Leucorrhine à gros thorax. Les rares sites de reproduction de l'espèce dans l'Ain méritent d'être préservés. Quelques aménagements ciblés sur des tourbières sont envisageables. Les gestionnaires d'étangs pourraient être impliqués.
+
Il s'agit d'améliorer la connaissance de l'espèce en particulier dans la Plaine du Forez et en Bourbonnais, de suivre l'ensemble des - rares - sites connus pour la reproduction de l'espèce. Le site de l'étang de l'Herse à Pizay dans l'Ain est identifié comme site pilote pour l'étude et la conservation de la Leucorrhine à gros thorax [?]. Les rares sites de reproduction de l'espèce dans l'Ain méritent d'être préservés. Quelques aménagements ciblés sur des tourbières sont envisageables. Les gestionnaires d'étangs pourraient être impliqués. L'espèce est inscrite au Document d'objectifs Natura 2000 de la Dombes et fera dans ce cadre l'objet de suivis et d'études.
  
 
{{Pv|Leupecaura.jpg}}
 
{{Pv|Leupecaura.jpg}}

Version actuelle en date du 8 octobre 2019 à 16:48

> Groupe Sympetrum > Données et Atlas > Atlas des Libellules Rhône-Alpes (2017)

Leucorrhinia pectoralis (Charpentier, 1825)

Leucorrhine à gros thorax - Libellulidae

Plans d'eau et étangs
Directive européenne Habitats - LC 2010 Europe (VU 1988) - EN 2009 France (EN 1994)
CR 2017 Auvergne - VU 2014 Rhône-Alpes (EN 1997)
A protéger (2000)
Liste d'Alerte 2013 départements : 01 : NT [A revoir ?] - 07 : NA - 26 : RE - 38 : CR - 42 : CR - 69 : DD - 73 : NA

Plan Régional d'Action Odonates du 25 juin 2015 [ Plan d'Action (transition) ] - Plan National d'Action Odonates n°2 (2020)

Europe moyenne et septentrionale ainsi qu'au sud de l'Asie.

Leupecat.jpg

C’est un élément faunistique eurosibérien dont l’aire de répartition principale (Europe et plaine de l’ouest de la Sibérie) déborde sur la Mongolie. En Europe de l’ouest, son aire d’occurrence est très fragmentée. En France, les observations sont très localisées au dessus de 1100 m (observation dans le Jura par J.L. Lambert). Elle est absente de la région méditerranéenne.

Auvergne - Une seule localité. Autrefois ponctuellement sur les étangs de l'Allier et les gravières du Puy-de-Dôme, non revue. Elle n'est connue que d'une seule tourbière du Cantal et se reproduit sur des habitats de très faible surface.

Rhône-Alpes & Dauphiné - De Villers (1789) qui la présente sous Libellula rubicunda dit qu'elle n'est pas rare vers Lyon. Première mention circonstanciée le 13 mai 1965 dans le Massif de Bonnevaux (Isère) par C.Degrange.
L'espèce semble former un noyau populationnel plus ou moins continu en Isère (Bas Dauphiné, Isle Crémieu) et dans l'Ain (Dombes et Bresse) (Deliry 1997).

Auvergne-Rhône-Alpes - Se trouve dans les secteurs riches en étangs forestiers de plaine et diversifiés en végétation aquatique comme la Bresse, la Dombes, l'Isle Crémieu, le Massif de Bonnevaux. Elle est par ailleurs signalée ponctuellement en d'autres endroits de la région, y compris en erratisme en altitude. Malgré l'apparente importance du nombre de stations dans l'Ain, notamment en Dombes, le nombre de localités pérennes et occupées est très faible. On y a constaté un déclin de l'espèce ces dernières années. Les populations de l'Ain sont l'objet d'études régulières depuis les années 1990. En outre quelques stations de la Loire sont l'objet d'inventaires dans les années 2010 ; il en est de même ponctuellement en Auvergne, ou, dans l'Isle Crémieu depuis 2005. Un étang a été acquis dans le Massif de Bonnevaux en Isère en 2014 afin de conserver une des stations de cette Libellule et en Auvergne un site est protégé depuis 2018. Les actions menées dans l'Ain et en Auvergne ont été présentées en 2017 aux Rencontres Odonatologiques.
Il s'agit d'améliorer la connaissance de l'espèce en particulier dans la Plaine du Forez et en Bourbonnais, de suivre l'ensemble des - rares - sites connus pour la reproduction de l'espèce. Le site de l'étang de l'Herse à Pizay dans l'Ain est identifié comme site pilote pour l'étude et la conservation de la Leucorrhine à gros thorax [?]. Les rares sites de reproduction de l'espèce dans l'Ain méritent d'être préservés. Quelques aménagements ciblés sur des tourbières sont envisageables. Les gestionnaires d'étangs pourraient être impliqués. L'espèce est inscrite au Document d'objectifs Natura 2000 de la Dombes et fera dans ce cadre l'objet de suivis et d'études.

Leupecaura.jpg

Leupecprao.jpg

Leupec1.jpg
© Laurent Berger

Leupec2.jpg
Triplette - © Laurent Berger

Leupec3.jpg
© Dominique Mouchené


Baux V. & Krieg-Jacquier R. 2018 - Leucorrhinia pectoralis dans l’Ain : rigueur dans les inventaires, conséquences sur la gestion des habitats et la pérennité des populations. - Bourgogne-Franche-Comté Nature, 28.
Broyer J., Curtet L., Bouniol, J. & Vieille J. 2009 - L'habitat de Leucorrhinia pectoralis Charpentier, 1825 (Odonata, Libellulidae) dans les étangs piscicoles de la Dombes (Ain). - Bull. mens. Soc. linn. Lyon,78 (3/4) : 77-84.
Coccia C. 2008 - Leucorrhinia pectoralis (Charpentier, 1825), a particular presence in the Dombes. States and knowledge and research perspectives. - Rapport de stage, HEPIA, Genève, Suisse, 18 pp.
de Villers C. 1789 - Caroli Linnaei Entomologia. - Lugdunum.
Deliry C. 1997 - Massif de Bonnevaux, quelques remarques sur les Odonates et l'agriculture. - Dossier d'Etude, Sympetrum.
Deliry C., Pont B., Faton J.M., Ladet A. & Oertli B. 2013 - Le Rhône, du glacier de la Furka au delta de la Camargue. Les Odonates d’un grand fleuve européen. - Sympetrum, 17 : 33-80.
Delpon G., Belenguier L., Krieg-Jacquier R., Boeglin Y. & Blanc C. 2014 - Comportement adaptatif de Leucorrhinia pectoralis lors de l’émergence en conditions de hautes eaux : conséquences pour la gestion conservatoire des populations (Odonata : Libellulidae). - Martinia, 30 (1) : 1-6.
Grand D. 2010 - Leucorrhinia pectoralis (Charpentier, 1825) dans la Dombes (département de l'Ain): éléments de biologie (Odonata, Anisoptera: Libellulidae). - Martinia, 26 (3-4): 151-166.
reff N. 2000a - Suivi de la population de Leucorrhinia pectoralis sur l'étang de But, commune de Saint- Etienne-du-Bois (01) et recherches de nouvelles stations sur les sites périphériques. Prospection 1999. - Hermine, GRPLS : 110 pp.
Greff N. 2000b - Suivis des peuplements d'Odonates comme indicateur de la gestion des étangs de la Dombes et recherche de Leucorrhinia pectoralis (Charpentier, 1825), espèce à forte valeur patrimoniale. - Rapport ONC : 122 pp.
Labarrère C. 2014 - Suivi de l'état de conservation et proposition de mesures de gestions pour trois espèces de la Directive Habitats-Faune-Flore en Dombes: Triton crêté (Triturus cristatus), Cuivré des marais (Lycaena dispar) et Leucorrhine à gros thorax (Leucorrhinia pectoralis). - Stage ONCFS sous la dir. de R.Chazal (ONC) et G.Rayé, Univ. J.Fourrier Grenoble 1.
Pattard L. 2009 - Disparition de Leucorrhinia pectoralis et Leucorrhinia caudalis de l'Isle Crémieu. - Dossier Sympetrum, stage Univ. Lyon I : 22 pp.
Richier S. & Broyer J. 2014 - Connaissances des facteurs influençant la biodiversité des étangs piscicoles : quelques principes de gestion issus des travaux de l’ONCFS. - ONCFS, pôle « étangs continentaux » : 60 pp.


> World Odonata Web (Leucorrhinia pectoralis)
> Wikipedia (Leucorrhinia pectoralis) - [Edition anglaise ]